Les  actifs pour une bonne santé osseuse

À la ménopause, les femmes doivent s’assurer que leur alimentation constitue un apport suffisant en minéraux et vitamines essentiels à la santé de l’os... En effet, le manque d’oestrogènes entraîne irrémédiablement une perte de la masse osseuse à cause de la mauvaise fixation du calcium et des autres sels minéraux. Le calcium et le magnésium interviennent dans la densité et la stabilité des os. Leur absorption et leur disponibilité sont facilitées par la vitamine D.

L'intérêt du calcium

Le calcium est le minéral le plus abondant dans l'organisme. Le corps humain en contient de 1000 à 1200 g dont 99 % sont situés dans les os. C'est un élément majeur des os : il est mêlé au phosphore dans une trame de protéines et assure la rigidité et la solidité du squelette ainsi que la dureté des dents. Ainsi, le calcium est essentiel tout au long de la vie : il permet la construction d'os solides chez les enfants et la consolidation des os chez la femme en période de ménopause. Lorsque l'apport de calcium alimentaire est insuffisant, ce sont les os qui servent de réserve pour maintenir un taux normal de calcium dans le sang. Le corps contient environ 25 g de magnésium dont 50 à 60 % se trouvent dans les os. Il s'agit là d'un nutriment essentiel pour leur solidité et leur bon état. Le magnésium joue également un rôle important dans le maintien des fonctions du système nerveux ainsi que dans la régulation du relâchement musculaire. Certains organismes marins tels que le lithothamne, petite algue calcaire qui vit dans les fonds océaniques, constituent des sources naturelles de calcium et de magnésium.

L'intérêt de la vitamine D

Dans l'organisme, la synthèse de vitamine D est assurée par les cellules de la couche profonde de l'épiderme, sous l'action des rayonnements du soleil. La vitamine D aide la fixation du calcium. Elle favorise l'assimilation du calcium au niveau des intestins, sa mobilisation à partir des cellules osseuses ainsi que sa retenue par les reins. Il est suggéré de consommer plus de produits laitiers, de brocoli, de chou (particulièrement le chou frisé), de tofu, d'amandes, d'huîtres, de saumon et de sardines en conserve (avec le cartilage). Des compléments alimentaires alliant calcium et vitamine D peuvent aussi venir compléter une alimentation parfois pauvre en ces 2 nutriments.

Découvrez nos solutions pour votre confort articulaire