La fatigue :  
causes, conséquences et solutions

Sensation d’épuisement physique et psychique, manque d’énergie et de tonus, difficultés à se concentrer et à mémoriser… Les symptômes de la fatigue – l’asthénie en terme médical - changent en fonction de la nature de celle-ci : fatigue intense, passagère ou chronique. Le rythme effréné de la vie quotidienne, avec l’obligation « d’assurer » au travail, à la maison et dans les relations sociales, rend le phénomène fréquent. Le manque de sommeil, voire les insomnies, l’aggrave. Et lorsque l’état de fatigue perdure malgré un repos prolongé, il s’agit d’un signal d’alarme.
Comment reconnaître et évaluer son niveau de fatigue ? Quelles sont les solutions naturelles pour lutter contre la fatigue ? Explications.

Tout savoir sur la fatigue pour mieux la combattre

Définition et caractéristiques de la fatigue

Vendredi soir, fin de semaine harassante, vous vous effondrez dans votre canapé après avoir fait des courses dans un supermarché bondé et affronté les embouteillages… Paris, un matin d’hiver, vous devez emprunter la ligne la plus fréquentée du RER pour vous rendre sur votre lieu de travail, après une heure et demie de transport, vous prenez votre poste et baillez déjà devant votre écran… Jeune parent, votre nouveau-né se réveille plusieurs fois dans la nuit, ne vous laissant que peu de répit avant une longue journée... Jongler entre toutes les activités (professionnelles, familiales, sociales…) peut entraîner un surmenage. Stress au travail, contexte socio-environnemental éprouvant, efforts physiques intenses et répétés, engendrent une sensation durable et intense de fatigue. Pour combattre cette fatigue, il est essentiel de bien la définir. 

Identifier les causes de la fatigue

Vendredi soir, fin de semaine harassante, vous vous effondrez dans votre canapé après avoir fait des courses dans un supermarché bondé et affronté les embouteillages… Paris, un matin d’hiver, vous devez emprunter la ligne la plus fréquentée du RER pour vous rendre sur votre lieu de travail, après une heure et demie de transport, vous prenez votre poste et baillez déjà devant votre écran… Jeune parent, votre nouveau-né se réveille plusieurs fois dans la nuit, ne vous laissant que peu de répit avant une longue journée... Jongler entre toutes les activités (professionnelles, familiales, sociales…) peut entraîner un surmenage. Stress au travail, contexte socio-environnemental éprouvant, efforts physiques intenses et répétés, engendrent une sensation durable et intense de fatigue. Pour combattre cette fatigue, il est essentiel de bien la définir.  

Les différents types de fatigue

Sans cesse happé par les activités de la vie quotidienne, chacun peut sentir ses réserves d’énergie diminuer. Quoi de plus banal que de se sentir fatigué ? Personne n’est épargné. Il s’agit sans doute du premier motif de plainte à la machine à café le lundi matin ! Cette sensation très commune reste néanmoins subjective. En effet, selon notre personnalité, notre environnement extérieur et nos ressources, notre résistance à la fatigue ne sera pas la même. Néanmoins, une fatigue qui s’installe est anormale. Analyser sa fatigue pour y déceler certains indices aide à déterminer un seuil d’alerte, nécessitant une prise en charge et un suivi médical.  

Il existe deux niveaux de fatigue différents :

• Fatigue passagère ou réactionnelle : liée à une activité particulièrement intensive, mais limitée dans le temps. Un repos prolongé et une bonne hygiène de vie suffisent souvent à la résorber.

• Fatigue chronique : aussi appelé « Syndrome de fatigue chronique » ou SFC est diagnostiqué lorsque la fatigue s’installe durant plus de 6 mois et apparaît sans cause réellement identifiée. Consulter un médecin est indispensable.

La nature de la fatigue peut également varier, celle-ci peut être : 

La fatigue physique

Suite à un effort physique intense, le corps a besoin d’un temps de récupération pour estomper la fatigue musculaire. Si cette phase est négligée, la fatigue s’accumule.

Parfois, les objectifs sportifs que l’on se fixe sont aussi trop ambitieux ou peu adaptés à notre condition physique.

La fatigue intellectuelle, mentale ou psychique

Sur-sollicité, notre cerveau se fatigue : nos capacités de mémorisation, de réflexion et de concentration diminuent fortement. Le sommeil et l’appétit peuvent être impactés. En période d’examen, les étudiants sont les premiers touchés par ce type de fatigue. La fatigue mentale se traduit par des troubles psychologiques. La tristesse et la morosité s’installent et s’accompagnent de symptômes physiques (perte de l’appétit, douleurs diverses, troubles du sommeil). Dans les cas les plus graves, un état de fatigue extrême peut favoriser l’apparition d’une maladie comme la dépression.  

La fatigue liée au vieillissement

À partir de 55 ans, une fatigue permanente peut se fait sentir. En effet, avec l’âge, l’organisme s’épuise plus rapidement et les réserves d’énergie mettent plus de temps à se reconstituer. En fonction des individus, l’esprit aussi peut connaître quelques faiblesses (troubles de mémoire, de concentration…).

Les effets de la fatigue

Les conséquences de la fatigue sur la santé

Sur le plan physique, un état de somnolence peut survenir, le corps épuisé se révèle moins résistant aux agressions extérieures. Le système immunitaire se montre moins efficace. Conséquence : l’organisme fatigué tombe plus souvent malade, ce qui contribue à l’affaiblir… Un cercle vicieux qu’il est impératif de contrer.

Les conséquences de la fatigue sur le quotidien

Sur le plan psychologique et émotionnel, celle-ci peut altérer les relations sociales et familiales. Elle entraîne une irritabilité, un état d’anxiété, voire un désintérêt marqué pour les activités quotidiennes. Cette sensation contribue à renforcer le stress au travail et le sentiment d’être « out »…

Comment lutter contre la fatigue ?

Le sentiment de fatigue n’est pas une fatalité. Pour retrouver de l’énergie et du tonus et vivre plus sereinement, il est conseillé de modifier son mode de vie. Si les effets de la fatigue sur votre santé sont perceptibles, des actions peuvent être mises en place rapidement. Améliorer l’hygiène de vie et adopter une alimentation saine peuvent contribuer à combattre une grosse fatigue.

Améliorer son hygiène de vie

Adopter un rythme de vie régulier favorise le sommeil. Se coucher tôt, à la même heure, facilite les nuits complètes. Dormir 8 heures par nuit est essentiel. Faire une sieste après le déjeuner est également une bonne habitude. Le corps et l’esprit récupèrent des forces. Une pratique sportive raisonnée permet d’améliorer la qualité de sommeil et de diminuer le niveau de stress, source d’insomnies. Yoga, sophrologie… Utiliser des techniques de relaxation aide à mieux respirer et à se détendre. Le cadre de vie impacte également le niveau de fatigue. Un environnement pollué, bruyant, s’avère énergivore. Retrouver le calme et la tranquillité de la nature aide à se ressourcer. À éviter : le tabagisme, qui puise dans les réserves de micronutriments, nécessaires à notre équilibre physique et nerveux.

Soigner son alimentation

L’alimentation est la source d’énergie principale de notre organisme. Les journées s’enchaînant à un rythme frénétique ne favorisent pas un régime alimentaire équilibré. Entre deux activités, il est souvent plus facile d’aller au plus rapide en achetant un plat à emporter, tout préparé.

Nos solutions pour vous aider à retrouver votre vitalité !

La prise de compléments alimentaires (ampoules ou gélules) à base de gelée royale, guarana, ginseng, spiruline peut aider le corps et l’esprit à retrouver de l’énergie. L'huile de foie de morue est un remède traditionnel bien connu de nos grands-mères, on le trouve aujourd'hui sans le goût d'autrefois !


Les plantes & actifs pour retrouver de l'énergie

Le traitement des problèmes de fatigue doit être global. Certaines plantes contiennent des actifs particulièrement régénérateurs et énergisants.

La gelée royale

L'acérola

Le ginseng

La spiruline

Pour aller plus loin contre la fatigue