Stress et surmenage :  

présentation et solutions anti-stress

Au travail, à la maison… dans la vie quotidienne, les situations favorisant le stress sont nombreuses. Si le stress n’est pas dépourvu de vertus, il peut rapidement devenir nocif et avoir de graves conséquences sur la santé, à moyen ou long terme. Un stress chronique risque de perturber le sommeil, entraîner des troubles de la mémoire, de la concentration, dégrader la vie de famille et les relations sociales, voire dans de plus rares cas, entraîner une maladie grave comme la dépression.
Comment lutter contre le stress ? Quelles sont les solutions anti-stress naturelles à adopter ? Décryptage.

Définition et caractéristiques du stress

Quel que soit l’âge ou la période de la vie, chacun peut être confronté au stress. Il s’agit d’une réaction biologique, physiologique à des stimuli extérieurs. Identifiant ces évènements extérieurs comme des dangers potentiels, l’organisme entier s’emballe et met en action des mécanismes de défense face à cette agression, se traduisant par des symptômes. Le stress est un phénomène indispensable pour permettre à notre organisme de s’adapter aux contraintes extérieures.

Le stress – appelé également syndrome général d’adaptation - est une réponse neuro-hormonale décrite pour la première fois en 1936 par un endocrinologue canadien dénommé Hans Selye. Ce spécialiste a pu identifier trois phases différentes dans le phénomène du stress.

1/ Phase d'alarme = mise en alerte de l'organisme
Augmentation de la vigilance - Dilatation des pupilles - Accélération de la respiration et du rythme cardiaque pour apporter + d’oxygène - Augmentation de la production de glucose pour apporter + d’énergie

2/ Phase de résistance = Pour que le corps puisse « combattre » le stress dans la durée
Poursuite de la production de glucose pour apporter l’énergie suffisante - Ralentissement de la digestion et de la croissance osseuse pour économiser l’énergie - Au niveau des muscles : tension musculaire + absorption de glucose facilitée

3/ Phase d'épuisement = uniquement en cas de stress chronique
Incapacité à faire face au stress dans le temps - Sommeil perturbé, troubles de l’humeur - Diminution des défenses immunitaires - Hypertension artérielle - Troubles digestifs - Troubles cardio-vasculaires.


Les facteurs déclencheurs du stress

Le regard rivé sur l’heure, vous êtes déjà en retard pour aller chercher votre enfant à la crèche, et bien sûr, vous êtes coincé dans les embouteillages… L’inquiétude monte, vous vous agacez, voire devenez agressif. Au travail, vous enchaînez les réunions clients, les coups de téléphone, les mails, lorsque votre supérieur vous convoque dans son bureau. Votre rythme cardiaque s’accélère, vos mains deviennent moites. À la retraite depuis quelques mois, vous prenez l’avion demain pour aller voir vos petits-enfants, c’est la première fois pour vous et ils annoncent une grève... Vous cogitez, dormez mal, imaginez les pires scénarios. Toutes ces situations sont source de stress. Le stress survient à l’occasion d’une nouvelle expérience, face à une situation inattendue ou imprévue, lorsqu’on se sent débordé par une situation, en cas de choc traumatique.

Les facteurs de stress ou « stresseurs » peuvent être divisés en deux catégories distinctes : ceux relevant du stress biologique et ceux relatifs au stress psychologique.

 

Stresseurs biologiques    Stresseurs psychologiques
Bruit    Décès d'un proche
Chaleur   Pression sociale
Faim   Problèmes financiers
Froid   Rupture
Soif   Stress professionnel

  

Quel que soit l’évènement déclencheur de stress, l’organisme y apporte la même réponse physiologique. En revanche, selon notre personnalité, notre environnement, nos expériences passées et le niveau de stress atteint, la stratégie mise en place pour gérer ce stress changera.


Les différents types de stress

Plusieurs types de stress sont à distinguer, en fonction de l’évènement générateur de ce stress, la durée et l’intensité de celui-ci.

Le stress aïgu, moteur, positif

Selon la situation, le stress peut s’avérer positif. Depuis des mois, vous suivez des leçons de conduite. Aujourd’hui, c’est le grand jour, vous prenez place à côté de l’inspecteur du permis dans la voiture. Dans une situation stressante, le corps va produire de l’adrénaline. Délivrée ponctuellement, cette « hormone guerrière » va agir comme un moteur, améliorant l’acuité intellectuelle, la réactivité, la performance et l’adaptation. Une forme de bien-être et de plaisir peut même être ressentie. En cas de stress, le cortisol - hormone fabriquée par les glandes surrénales - est sécrété en grande quantité.

Le stress chronique, diffus, négatif

Lorsque le stress s’installe durablement, il peut entraîner de l’anxiété, voire de l’angoisse. Dans la vie de tous les jours, nos facultés intellectuelles et physiques font l’objet de sollicitations multiples. Très fréquent, le stress au travail peut devenir problématique, voire conduire au burn-out. Bénéfique ponctuellement, l’excès de cortisol est néfaste pour l’organisme. Un stress chronique, diffus, quotidien, peut conduire à l’épuisement, à des troubles du sommeil, à une fatigue profonde.

Le burn-out ou l'hyperstress en milieu professionnel

Le stress lié à la sphère professionnelle ou stress au travail est devenu en quelques années un sujet de santé publique. Le phénomène connu sous le nom de « burn-out », expression désormais passée dans le langage courant, signifie littéralement « brûler à l’extérieur » et correspond à une saturation, un épuisement profond, un hyperstress dont les conséquences peuvent s’avérer dramatiques. Provoqué par l’exposition prolongée à un stress intense en milieu professionnel (pression), le burn-out est un état dépressif lié au milieu professionnel, se traduisant par une sensation de vide intérieur, des troubles psychiques, des angoisses… Le burn-out affecte également la santé physique (sommeil perturbé, digestion compliquée, perte de capacité mentale…).

Le bore-out ou l'hypostress en milieu professionnel

Le bore-out, à l’inverse du burn-out, désigne un syndrome d’épuisement professionnel, causé par un ennui intense dans l’activité professionnelle. Le manque d’intérêt au travail, l’absence de tâches à effectuer... Tout cela peut occasionner un ennui profond, conduisant à l’anxiété et à terme à la dépression. Ce manque de stimulation intellectuelle engendre une forme spécifique de stress, déclenchée par un sentiment de vide, d’inutilité et une baisse de l’estime de soi. Ce trouble psychologique peut occasionner des maladies physiques graves. Il doit rapidement être enrayé par une prise en charge adaptée.

Les réactions au stress diffèrent fortement d’un individu à l’autre, selon son environnement, sa personnalité, ses ressources. Néanmoins, le stress perturbe la vie quotidienne des personnes souffrant du stress, avec des conséquences à la fois physiques et psychologiques.

Les effets du stress à court terme

Selon une enquête réalisée par Opinion Way en 2017, le stress est un phénomène courant. Un Français sur 2 se considère comme une personne assez ou très stressée et 9 Français sur 10 disent éprouver régulièrement du stress. Sur le court terme, le stress provoque des réactions physiologiques telles une sudation excessive, l’augmentation du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles, la contraction des muscles, les poils hérissés.
A court terme, le stress peut également entraîner des insomnies soudaines et de la fatigue.

Les effets du stress à long terme

 Si l’état de stress persiste, les effets négatifs et symptômes se font rapidement sentir. Le corps et l’esprit sont intimement liés. Les conséquences sur la santé sont donc à la fois physiques (prise de poids, perte d’appétit, défenses immunitaires affaiblies, sommeil perturbé), cognitives (difficultés de concentration, troubles de la mémoire…) et psychologiques (anxiété, nervosité, angoisse, fébrilité, hyperémotivité, rumination…).  
 

Pour combattre le stress au quotidien, il existe différentes méthodes.

Les bons réflexes au quotidien

Changer quelques habitudes de vie peut vous aider. Recourir à des techniques de relaxation et de respiration pour vous apaiser (yoga, sophrologie, méditation), soigner son alimentation, faire du sport, planifier des moments de repos plus souvent, vous déconnecter des écrans, sont autant d’actions profitables à un mieux-être.

Rire un sérieux atout santé !

Même si cela semble une évidence, le rire est un excellent moyen de se sentir bien. Non seulement il est bon pour la santé mais en plus il nous aide à mieux travailler, améliore nos relations avec les autres et nous libère de nos complexes. Analyse du rire sur notre santé.

Apprendre à bien respirer

Si nous prenons le contrôle de notre respiration, d'une part nous allons neutraliser certains réflexes de survie (respiration accélérée pour se préparer à se battre ou à s'enfuir) et d'autre part, nous allons communiquer à notre inconscient que nous maîtrisons la situation.

La gestion du stress

C'est faire de la pression créée, une amie qui donne de l'énergie et non une ennemie qui nous freine. Quelques solutions favorisent la reconstitution des réserves dépensées en phase de tension et permettent d'aborder sereinement les difficultés. 


Nos solutions pour vous aider à en finir avec le stress !

Souffrir du stress n’est pas une fatalité. Si sa chronicité est nocive, des solutions anti-stress existent. Havea vous propose une sélection de compléments alimentaires naturels, utiles pour lutter contre le stress et retrouver votre sérénité.


Les plantes et actifs anti-stress

Certaines plantes peuvent aider votre corps à traverser des périodes propices au stress (période d’examens, difficultés familiales…). La valériane, la passiflore, l’aubépine, la marjolaine, la mélisse, contiennent des actifs favorisant la détente globale. Ces substances contribuent à réduire le stress et à rétablir un certain équilibre psychique et physique. Pour vaincre le stress, le magnésium participe à préserver l’équilibre nerveux et musculaire.

La rhodiola

Le safran

Le millepertuis

La valériane