Défis du sportif

Recommandée pour rester en forme, la pratique sportive nécessite une préparation adaptée de l’organisme et l’adoption des bons gestes en phase de récupération. Le but ? Atteindre ses objectifs sportifs en toute sérénité et limiter le risque de blessures (fracture de fatigue, entorse, douleur articulaire), qui peuvent jalonner la vie d’un sportif. Se lancer un défi sportif est un excellent moyen de se dépasser, de booster sa confiance en soi et de se sentir bien, tout simplement. Les vertus de l’activité physique pour la santé ont été maintes fois prouvées, aucune raison donc de s’en priver ! Pour décupler encore ces bienfaits, il est possible « d’accompagner » son corps dans l’effort physique grâce à des solutions naturelles.

Les clés d'une pratique sportive adaptée

L’amour du sport n’est pas forcément inné ou naturel. Si certaines personnes l’exècrent, d’autres au contraire, ne peuvent pas s’en passer. Suite à vos bonnes résolutions du Nouvel An, vous vous lancez éperdument dans la course à pied pour perdre du poids, mais lors d’un footing un peu plus long, vous vous faites une entorse… Passionné de sport, vous enchaînez les séances intensives, mais vous avez mal aux articulations des genoux et des chevilles… Runner confirmé, vous avez pour challenge de boucler un marathon avec un chrono ambitieux, mais votre entraînement vous fatigue, vous manquez d’endurance et d’énergie… Suite à une grossesse, vous voulez perdre quelques kilos, mais l’exercice physique vous fatigue rapidement… Autant de situations auxquelles vous avez peut-être été confronté.

Pour faire du sport en toute sérénité, il est essentiel de préparer son corps à l’effort et de l’aider à récupérer, pour éviter au maximum le risque de blessures et surtout, continuer à prendre du plaisir. En bref, l’idée est de faire du sport en respectant son corps, faiblesses et capacités comprises.

Actuellement, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) identifie la sédentarité comme le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial et recommande une activité physique régulière pour un corps en bonne santé. Les bienfaits du sport sur la forme physique et l’équilibre psychologique ont été prouvés à de multiples reprises. Toutefois, pour rester bénéfique, les séances de sport doivent rester adaptées à l’âge, la condition physique et l’envie du sportif.


L'exercice sportif : une vraie thérapie au quotidien

Le mode de vie actuel (multiplication des écrans, usage de la voiture pour les déplacements, travail sur ordinateur) a entraîné une diminution de l’activité physique quotidienne et une progression de la sédentarité, nocive sur le plan de la santé. Des études ont démontré que le risque de décès précoce est bien supérieur (1,2 à 2 fois) chez les personnes sédentaires, que chez les sujets actifs. Dès l’antiquité, les effets bénéfiques de l’activité physique sur la santé ont été observés.

Depuis, de nombreuses études scientifiques ont mis en évidence les bienfaits du sport, efficace :

  • - pour limiter le risque de développer des maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, cancers, diabète…)
  • - pour améliorer la qualité du sommeil, réduire le stress et l’anxiété
  • - pour maintenir son poids de forme et stabiliser la pression artérielle
  • - pour ralentir le processus de vieillissement et combattre ses conséquences.

Le sport apparaît aujourd’hui comme un excellent moyen de protéger et conserver son capital santé. De nombreux médecins préconisent même l’intégration de l’activité physique dans le parcours de soins. « L’intérêt de l’exercice physique est majeur d’un point de vue médical, sociétal et économique. On doit substituer une partie de la médecine curative par de la médecine préventive », estime même Cédric Moro, chercheur à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires dans un article du CNRS. Et les vertus du sport ne se limitent pas à la sphère physique. L’exercice physique contribue également au bien-être, et ainsi favorise les relations sociales et joue positivement sur le moral. Depuis quelques années, la promotion du sport dans les discours médicaux a favorisé une prise de conscience et provoqué l’essor du sport de loisir.


Problème du sportif : définition et caractéristiques

Des entrainements sportifs trop intenses ou trop fréquents peuvent provoquer la survenue de désagréments physiques, de douleurs persistantes, de blessures spécifiques ou d’un état d’épuisement global.


La fracture de fatigue

Le terme « fracture de fatigue » désigne un type de fracture bien particulier, se manifestant par de légères fissures au niveau osseux. A l’origine de cette fracture : aucun choc physique violent, mais des mouvements intenses et répétés de certains os lors de l’exercice physique. Enchaîner des entraînements intenses peut fragiliser certains os, notamment le tibia, le péroné ou les métatarses, souvent touchés par ce type de fractures. Si vous ressentez une douleur osseuse au repos, bien après une séance de sport,  il peut s’agir des prémices d’une fracture de fatigue. Dans ce cas, il est préférable de suspendre l’entraînement et de consulter un spécialiste.


L'entorse

L’entorse correspond à une lésion traumatique d’une articulation. Il peut s’agir d’une distorsion avec étirement (entorse bénigne, aussi appelée foulure) ou d’une entorse plus grave, provoquant la rupture des ligaments. Chaque jour, environ 6000 cas d’entorses de cheville sont recensés en France. Il s’agit du premier des traumatismes. Un faux mouvement lors d’une séance de sport peut engendrer ce type de blessure, qui exige plusieurs semaines d’arrêt d’activité sportive.


Les contractures musculaires

Souvent bénignes, les contractures musculaires se révèlent néanmoins très douloureuses. Il ne s’agit pas dans ce cas d’une lésion mais d’un muscle anormalement contracté. En général, la douleur ne survient pas pendant l’entraînement, mais quelques heures après, voire le lendemain. En cause dans la majorité des cas : une sollicitation trop intense ou exagérée du muscle. Exemple type : une contracture musculaire dans la zone lombaire, après avoir soulevé des poids très lourds. Des solutions naturelles (étirements, massages…) peuvent soulager la douleur ressentie.


La tendinite

Les tendons sont les cordons qui relient les muscles aux os, la tendinite correspond à une inflammation des tendons. Epaule, main, poignet, coude, genou sont les parties du corps les plus souvent concernées. La zone concernée est gonflée et douloureuse. Chute, mauvaise posture, mouvements répétitifs favorisent l’apparition d’une tendinite, qui peut être longue et difficile à guérir.


Les causes les plus fréquentes des blessures sportives

Dans la plupart des cas, les blessures sportives pourraient être évitées en prenant certaines précautions. En effet, entorse, contracture musculaire ou encore fracture de fatigue peuvent être causées par un effort trop soutenu.

Car, si faire du sport est bénéfique pour la santé, aussi bien sur le plan physique que mental, la pratique sportive doit être adaptée à :

  • - la condition physique de la personne pratiquant le sport (âge…)
  • - l’état de santé (niveau de fatigue, maladies, douleurs déjà présentes…)
  • - précédée d’un échauffement rigoureux et complet

Se lancer à corps perdu dans une séance de sport très intense, lorsqu’on est malade, en état d’épuisement (asthénie), lorsqu’on souffre de douleurs articulaires ou musculaires, ou durant la période de convalescence d’une précédente blessure, n’est pas recommandé. Cela augmente considérablement le risque de se blesser, et d’être en incapacité de faire du sport durant plusieurs semaines.


Exercice physiques inadapté : quel impact sur la santé ?

Les conséquences d’une pratique sportive inappropriée sont nombreuses et parfois insoupçonnées. L’excès de sport et le surentraînement peuvent engendrer des blessures et fragiliser l’organisme. Dans ce domaine, mieux vaut raison garder.


Des conséquences physiques : épuisement et risques de séquelles

La recherche irraisonnée de performance peut conduire à des comportements sportifs accidentogènes. Des entraînements très intenses et fréquents favorisent le risque de blessures physiques. Or, celles-ci peuvent avoir des conséquences sur le long terme. Dans certains cas, la personne blessée peut en garder des séquelles (fragilité osseuse, articulaire ou musculaire…), préjudiciables sur le long terme.


L'impact psychologique : addiction au sport

L’effort physique génère une réaction physiologique : la libération de bêta-endorphine, surnommée l’hormone du bien-être. De la même famille que les opiacés (morphine et opium) ce neurotransmetteur contient des molécules procurant une sensation très agréable de bien-être et de plaisir. Ces propriétés euphorisantes contribuent au développement d’une addiction. Certaines personnes pratiquant le sport de manière intense et régulière deviennent ainsi accroc au sport. La dépendance au sport, également appelée bigorexie, est reconnue comme une maladie par l’OMS. Ce besoin irrépressible de faire du sport peut impacter négativement la vie personnelle et les relations sociales. Il faut savoir que même les sportifs amateurs peuvent développer cette addiction.


Quelles solutions naturelles pour une meilleure pratique sportive ?

Pour une pratique sportive équilibrée et sereine, des solutions naturelles peuvent aider à renforcer l’organisme en prévision de l’effort demandé. La prise de compléments alimentaires dédiés peut participer à fortifier vos articulations, booster votre énergie et gagner en tonus et en endurance. Ainsi, vous pourrez plus facilement relever les challenges sportifs que vous vous êtes fixé sans mettre en danger votre santé.

Pour limiter le risque de blessure et apporter au corps tous les nutriments nécessaires pour être endurant et performant, il est essentiel d’adopter une alimentation variée et équilibrée, de bien s’hydrater et de dormir suffisamment.


Les bons gestes pour une séance sportive

Hydratation, étirements, dosage de l’effort… Pour devenir un sportif accompli, il est important d’adopter certaines habitudes, avant, pendant, mais aussi après l’effort.


Avant le sport : échauffement et préparation de l'organisme

La phase d’échauffement est primordiale pour réduire le risque de blessures. Veillez à réaliser des séries de mouvements doux et profonds afin de préparer votre corps à l’effort et lui permettre d’augmenter progressivement l’intensité de l’effort. Pour apporter à votre corps tous les éléments essentiels, il est également important de bien s’hydrater et de manger suffisamment des aliments riches en vitamines et en minéraux. Pour compléter ces apports nutritifs et fortifier l’organisme, il existe des plantes et des actifs naturels bénéfiques.


Pendant le sport : rester à l'écoute

Vous voulez faire du sport ? Parfait ! Mais apprenez à régler le curseur de l’intensité de l’effort en fonction de votre condition physique. Et si vous souffrez de douleurs localisées (musculaires, articulaires ou autres), ajustez l’intensité ou la durée des séances à votre ressenti. Si durant une séance, vous ressentez une douleur aigüe ou persistante, n’hésitez pas à stopper l’entraînement. Pensez aussi à boire, car la déshydratation entraîne une diminution des performances sportives et peut même entraîner des vertiges, troubles musculaires ou tendineux…


Après la séance de sport : étirements, hydratation et massages

Le corps humain est composé à plus de 60% d’eau. Durant une séance de sport, l’organisme subit des pertes en eau, qu’il est indispensable de reconstituer ensuite. Après la séance, il est impératif de boire de l’eau en quantité suffisante. Autre bon réflexe à adopter : prendre le temps de s’étirer en profondeur pour relâcher les muscles contractés durant l’effort pour une meilleure récupération. Les massages pratiqués avec des huiles aux vertus apaisantes, aident à détendre en profondeur les muscles endoloris. Ces gestes préviennent aussi les courbatures.


Des plantes et actifs bénéfiques pour l’organisme

Quelles que soient vos ambitions en termes de performances sportives, certaines plantes et actifs naturels peuvent vous aider à les atteindre. La prise de compléments alimentaires dédiés à la pratique sportive peut contribuer à fortifier l’organisme, renforcer les muscles et les articulations et améliorer le tonus. Recourir à ce type de compléments participe à une activité sportive sereine et adaptée. Ils permettent aussi de gagner en endurance et en puissance.

Les produits et plantes à privilégier dans le cadre d’un entraînement sportif sont :

  • - La spiruline bio : identifiée comme « superaliment », la spiruline est une micro-algue d’eau douce aux vertus tonifiantes. Elle apporte vitalité et permet d’améliorer ses performances sportives.
    - L’huile égyptienne : appliquée en massage, elle aide à estomper les raideurs musculaires et articulaires
    - Le curcuma : aide à booster les défenses naturelles et renforce les articulations
    - L’harpagophytum et reine des près : pour la santé des articulations
    - La gelée royale pour le tonus et la vitalité
    - L’huile de foie de morue
    - La vitamine D, bénéfique pour le capital osseux, le tonus musculaire et les défenses naturelles


Nos conseils sur le sujet

Comment bouger plus au quotidien ?