test
Type d'actif : Fruit
Circulation sanguine
Digestion & transit

Orange amère

Autrement appelée bigarade ou orange de Séville, l’orange amère fait partie de la famille des rutacées, comme le citron, l’orange douce, la bergamote… sous la dénomination scientifique Citrus Aurantinum. Arbre d’ornementation, dont l’étymologie viendrait du provençal «bigarrado», signifiant bigarré, chacune de ses parties est utilisée.

Orange amère : propriétés, vertus et indications

L’écorce d’orange amère est couramment employée dans la préparation de boissons et liqueurs. Les fleurs sont, quant à elles, utilisées dans la préparation de parfums, comme l’huile de Néroli ou l’eau de fleurs d’oranger. A partir des feuilles, on obtient l’huile de petit grain. Fleurs et feuilles sont composées d’une huile essentielle, contenant 50 % d’acétate de linalyle dans les feuilles et 35 % de linalol dans les fleurs. Au Mexique, le fruit est apprécié consommé avec du sel et du piment. En Egypte, le jus du fruit sert de base pour fabriquer un vin régional au parfum voluptueux.

Propriétés et actifs
Le fruit de l’orange amère est riche en vitamines, notamment en vitamine C, en vitamines du groupe B et en vitamines P par la présence de hétérosides flavoniques. Il possède également des hydrates de carbone, des protéines, des minéraux, des acides phénoliques, ainsi que de nombreux flavonoïdes.
Le zeste d'orange amère renferme de la synéphrine, qui présente un effet stimulant similaire à celui de l'adrénaline et entre dans la composition de préparations décongestionnantes. Ce type de substance a aussi une action vasoconstrictrice dans les artères, c'est-à-dire qu'il aide à réduire le diamètre des vaisseaux sanguins.
L’orange amère, notamment son zeste, participe à redonner tonus etvitalité aux personnes fatiguées. Elle contribue à stimuler les défenses naturelles de l’organisme et présenterait également certaines propriétés calmantes pour aider à retrouver un sommeil serein et calme, dépasser des états nerveux passagers et encourager la bonne activité intestinale.
L’orange amère est également habituellement employée pour aider les personnes désireuses de perdre quelques kilos superflus. Elle agit effectivement pour favoriser la thermogenèse, donc la combustion des graisses, sous l’effet de la synéphrine qu’elle contient. Elle diminuerait la sensation de faim et entrerait dans la composition de préparations décongestionnantes. A l’heure actuelle, la synéphrine fait l’objet de nombreuses controverses dans le milieu scientifique, elle serait apparentée à l’éphrédine, dont les effets s’avèrent indésirables sur le système cardiovasculaire.
Si vous souhaitez maigrir, il est important de beaucoup boire, de manger léger, notamment des fruits et légumes, riches en fibres, vitamines et sels minéraux et de pratiquer une activité physique régulière.

Propriétés

Indications
- L'orange amère a une action bénéfique sur la micro-circulation.
- Elle participe également à favoriser la perte de poids.
- Elle contribue à réguler les pertes d’appétit et s’avère bénéfique pour certains maux d’estomac, diverses formes de troubles du sommeil et les manifestations de nervosité passagères…

Contre-indications
Interactions avec l'écorce d'orange amère :
- il est déconseillé de prendre des produits à base de caféine (comme le café) en même temps que ce complément alimentaire
- il interagit avec certains traitements médicamenteux. Avertissez votre médecin et votre pharmacien avant la prise d'orange amère.
L'écorce d'orange amère est déconseillée aux :
- personnes avec troubles cardiaques, hypertension artérielle, thrombose coronarienne
- personnes souffrant de diabète, de troubles de la thyroïde, d'insuffisance reinale
- femmes enceintes, femmes qui allaitent, enfants.

Un peu d’histoire

En médecine traditionnelle chinoise, les fruits et zestes d’orange amère sont employés contre certains troubles digestifs.

Le bigaradier est cultivé sur le bassin méditerranéen depuis le XIe. Au XVIIe, la princesse de Nerola, lance la renommée des essences parfumées d’orange amère, dont elle parfumait ses gants et donnera son nom à l’huile de Néroli.

Le bigaradier s’est répandu depuis la Chine et l’Inde jusqu’en France sous l’ère chrétienne. Il fut introduit sur les côtes méditerranéennes par les Croisés. Dans la tradition populaire chinoise, offrir des oranges amères à une jeune fille correspond à une demande en mariage. Au Vietnam, on en offre aux jeunes couples durant les noces, symbolisant la solidité des sentiments. Dans toutes les cultures, mêmes occidentales, les fleurs blanches sont garantes de la virginité de la jeune épouse et sont dédiées à Vénus.

Source

Le bigaradier est un arbre tropical originaire du sud-est de l’Asie, pouvant atteindre près de 7m de haut. Son fruit ressemble à une orange, avec une épaisse écorce rugueuse, teintée de jaune et de vert. Ses feuilles sont persistantes, composées d’un limbe ovale et d’un pétiole légèrement ailé. Ses fleurs, formées de cinq pétales, sont blanches, charnues et particulièrement réputées pour le doux parfum qu’elles dégagent. Elles donnent, après distillation, l’eau de fleurs d’oranger, appréciée des parfumeurs.