test
Type d'actif : Produits de la ruche
Défenses naturelles
Tonus

Propolis

La propolis désigne toute une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques, de consistance visqueuse, recueillies sur certaines parties des végétaux (bourgeons, écorce) par les abeilles. Ces dernières les modifient, en partie, par ajout de sécrétions salivaires et de cire. Les principales essences d’arbres connues pour être productrices de propolis sont le pin, le sapin, l’épicéa, le peuplier, l’aulne, le saule… La propolis se présente sous l’aspect d’une substance de couleur pouvant varier du jaune clair au brun très foncé, presque noir suivant les types de résines recueillies par les ouvrières. Elle possède une saveur âcre, voire amère, et dégage une odeur douceâtre et agréable liée aux résines aromatiques qu’elle renferme.

C’est un enduit dont les abeilles se servent pour vernisser les surfaces intérieures de la ruche, afin d’en assurer l’étanchéité et la solidité. La propolis joue également un rôle hygiénique, en créant une couche protectrice contre les invasions microbiennes ou fongiques. L’ouverture qui se trouve à l’entrée de la ruche est constamment ajustée et remodelée à l’aide de la propolis, afin d’adapter ses dimensions et son orientation en fonction des conditions climatiques.

Propolis : propriétés, vertus et indications

Propriétés et actifs
En raison des résines végétales qu’elle renferme, la propolis est depuis longtemps considérée dans l’herboristerie traditionnelle comme une substance utile pour aider à combattre les agressions de toutes sortes, tant par voie interne que par voie externe.

La propolis contribue à purifier l’organisme qu'elle aide à se débarrasser de ses impuretés, notamment au niveau de la sphère buccale et dentaire. Cette propriété semble être proportionnelle à sa concentration et attribuable à certaines substances, telles que l’acide benzoïque, l’acide férulique et la galangine. Il semble également que la propolis ait un pouvoir apaisant qui serait en rapport avec les huiles volatiles qu’elle contient. La propolis contribue à augmenter la résistance naturelle de l’organisme et à renforcer le terrain biologique dans sa lutte contre certaines agressions extérieures. Elle aide l’organisme à lutter contre les effets néfastes des refroidissements. La propolis a également des propriétés antioxydantes. Enfin, elle a de nombreux effets bénéfiques sur la sphère dermatologique.

Un peu d’histoire

Propolis vient de "pro" qui signifie "en avant" et de "polis" qui signifie "la cité. L’utilisation de la propolis remonte à l’Égypte antique où elle servait à l’embaumement. Elle était connue des Grecs anciens puisqu’Aristote la présentait comme un remède aux affections de la peau, plaies et suppurations. En France, c’est surtout à l’occasion de la guerre des Boers en Afrique du Sud qu’elle connaît son apogée d’utilisation, grâce à ses propriétés purifiantes notamment.

Source

La récolte est faite par un nombre restreint d’abeilles ouvrières butineuses, spécialisées dans cette activité.

Cette récolte dépend de nombreux facteurs :
- saisonnier : la récolte a lieu soit en début de saison (printemps), soit à la fin de la miellée ou à l’approche de l’automne, au moment des préparatifs d’hivernage,
- géographique : les ruches des régions boisées favorisent la fabrication de propolis, par rapport à celles des plaines,
- climatique : les abeilles "récolteuses" de propolis déploient en général leur activité au cours des journées chaudes et pendant les heures les mieux exposées,
- races d’abeilles : ce sont les caucasiennes et certaines autres races d’Asie mineure qui fabriquent le plus de propolis.

La propolis peut être récoltée selon diverses techniques, comme le raclage et le grattage des cadres ou des parois de la ruche, ce, de préférence par température assez basse. La récolte de propolis se situe entre 100 et 300 g par ruche et par an, tout en sachant qu'elle doit ensuite être purifiée.